Pourquoi me touchez-vous le ventre alors que j’ai mal au dos?

Pourquoi me touchez-vous le ventre alors que j’ai mal au dos? 2021-02-25T07:20:28+00:00

Texte par Élodie Lascar, ostéopathe

Pourquoi me touchez-vous le ventre alors que j’ai mal au dos? J’entends souvent cette question en clinique. Et elle est bien légitime!

Pourquoi quasi systématiquement, un ostéopathe vous touche le ventre et vous travaille les intestins lorsque vous venez pour une tension de type sciatalgie ou lombalgie aiguë ou chronique?.

Et avant de vous toucher les intestins, il vous demande en toute simplicité et inlassablement comment se déroule votre digestion et si vous allez à la selle régulièrement! Je le sais car j’accorde moi-même beaucoup d’importance à cette dernière question. Mais pourquoi? Pourquoi parler d’une des sphères les plus intimes de notre vie à un quasi inconnu à qui l’on demande de régler notre problème de dos?!.
C’est donc à ces questions que je vais tenter de répondre aujourd’hui.

Commençons par définir le terme lombalgie : La lombalgie est une tension du bas du dos, c’est-à dire des vertèbres lombaires.

Cette tension peut être aiguë : Qui peut durer jusqu’à 4 semaines
Sub-aiguë : Qui peut durer de 4 semaines à 3 mois
Chronique : Qui dure depuis plus de 4 mois.

Dans tous les cas, les causes des lombalgies sont multiples. Ça peut être des causes mécaniques, inflammatoires, viscérales, posturales..Et dans 80% des cas, ces tensions sont bénignes.

Ce sont les causes viscérales du tube digestif et plus précisément du gros côlon qui nous intéressent aujourd’hui. Le côlon sert surtout à concentrer les résidus non digérés de l’alimentation et les déchets biliaires et à les stocker jusqu’à leur élimination dans les fèces. Pas d’absorption de nutriments et pas de sécrétion d’enzymes digestives, mais absorption additionnelle d’eau et d’électrolytes par le lent brassage effectué par les contractions des muscles.

Sa flore intestinale est constituée de 100 000 milliards de germes utiles et elle contient 60 à 80% de nos cellules immunitaires. Il contient également 100 millions de neurones. Ce qui en fait l’organe de la somatisation par excellence. Le côlon est constitué principalement de 3 parties : Le côlon ascendant (partie droite de votre abdomen), le côlon transverse (juste au dessus de notre ombilic) et le côlon descendant (partie gauche de votre abdomen pour aller jusqu’au rectum, et donc l’évacuation des selles ou matières fécales).

Son lien avec les lombaires est tout d’abord sa situation car il est situé juste en avant de la colonne lombaire.

Son autre lien est ses attaches car il est rattaché aux lombaires de manière mécanique par le péritoine qui rejoint un autre fascia (membrane fibro-élastique qui recouvre une structure anatomique) très important, se nommant le fascia de Toldt.

Ce dernier rejoignant les vertèbres lombaires.

Et enfin, son autre lien est un rapport d’innervation. Les nerfs (du système orthosympathique) qui innervent le côlon, sortent de la moelle épinière au niveau des vertèbres lombaires.

Tous ces rapports anatomiques mettent en avant l’importance et le lien possible entre une tension lombaire et un problème du côlon.

Les signes pouvant nous faire penser à une cause viscérale dans notre douleur lombaire sont les suivants :
● constipation, pesanteur, spasmes, lourdeur abdominale, troubles de la tonicité musculaire, certaines sciatalgie (inflammation du nerf sciatique).

Les conséquences d’un côlon intoxiqué sont aussi nombreuses. Cela peut aller d’un mal-être (tristesse, découragement, paresse, perte de libido), de troubles de la peau (démangeaisons, eczéma, boutons..) ou encore de troubles de l’immunité (maladies dégénératives), de type infectieux ou allergiques.

En ostéopathie, nous pouvons tester et traiter certaines lombalgies en travaillant le côlon, en le mobilisant, en travaillant la mobilité des lombaires afin de libérer les nerfs, en détendant les muscles alentour.

On ne peut pas tout traiter, c’est évident. Mais nous pouvons essayer de déceler ensemble si votre tension a un lien avec votre tube et système digestif.

Mais pour ce faire, nous devons absolument toucher votre ventre, et vous demander si vos selles sont régulières (entre autres questions aussi nombreuses et pertinentes soient-elles).

Encore une fois, je me ferai un plaisir d’en parler avec vous et de faire les liens de cette machine fascinante qui est le corps humain.

Elodie Lascar
Ostéopathe D.O.M.O.Q